Connexion

Méthode des 4C : comment l’appliquer pour mieux vendre

Methodes des 4C
Sommaire
Méthode des 4C : définition
Comment appliquer la méthode des 4C en vente ?
Pour conclure

L’entretien de vente est un moment clé dans la vie des commerciaux. C’est aussi l'étape la plus complexe et la plus risquée. Un simple détail peut orienter le prospect vers un concurrent. Pour exceller en négociation et convertir un maximum de clients, la préparation est donc essentielle.

La méthode des 4C (Contact, Connaître, Convaincre, Conclure) est une technique de vente simple pour signer plus de contrats. Elle aide à identifier et à surmonter les défis fréquents dans les entretiens de vente. Elle offre des outils pour renforcer les négociations commerciales et maximiser les chances de réussite.

En quoi consiste la méthode des 4C ? Pourquoi est-ce un incontournable en entretien de vente ? Comment la mettre en place pour convaincre les prospects ? Toutes les réponses à ces questions dans la suite de cet article.


Méthode des 4C : définition

La méthode des 4C est l’une des techniques de vente les plus répandues. Elle permet de convaincre plus facilement un prospect, afin qu’il passe à l’achat et devienne un client. Elle se base sur 4 étapes essentielles : Contact, Connaître, Convaincre et Conclure.


Avec l'omniprésence d'Internet et des réseaux sociaux, les prospects ont l’embarras du choix. Il est donc crucial de capter leur intérêt et de se différencier de la concurrence. Les commerciaux doivent centrer l'approche autour du client et ne pas se focaliser uniquement sur la vente. Comprendre précisément qui est le client et quels sont ses besoins est fondamental. C'est exactement ce que la méthode de vente 4C permet de faire.


Comment appliquer la méthode des 4C en vente ?

Les 4 étapes de la règle des 4C sont étroitement liées entre elles. L’une ne peut pas fonctionner sans les autres. Voici comment les appliquer efficacement :

Méthode des 4C - Contact : faire une bonne première impression

La première impression est primordiale. Le premier contact avec le client pose immédiatement le cadre de l’entretien de vente. Il est essentiel de ne pas faire d'erreur.

Le commercial doit porter une attention particulière à chaque détail, à commencer par sa tenue. Il faut qu’elle soit adaptée au contexte et à l’interlocuteur. Par exemple, un commercial B2C dans le secteur des assurances ou de la santé a tout intérêt à porter une tenue professionnelle s’il veut paraître crédible.

Le langage corporel est également à surveiller. Une poignée de main assurée et un regard franc permettent de commencer l'échange sur une note positive. Une posture droite et un sourire renvoient une image de personne de confiance.

Le vendeur doit aussi penser à adapter sa présentation en fonction de la nationalité du prospect. Les traditions et les attentes ne sont pas les mêmes pour un client chinois, russe ou italien. Le souci du détail fait la différence entre un bon et un excellent commercial.

Avant de commencer le rendez-vous, le vendeur doit clarifier l'objectif de sa visite et indiquer la durée estimée de l’entretien. Il est préférable de reporter l'entretien si l'un des participants n'est pas totalement disponible. En posant les bases, le commercial s’assure qu’il est dans les meilleures conditions pour réussir sa présentation commerciale.

Méthode des 4C - Connaître : cerner précisément les besoins du prospect

La deuxième étape de la négociation est cruciale, puisqu’elle vise à comprendre le client et ses besoins. L’entretien peut être découpé en deux parties : une phase de questions-réponses et une phase de reformulation. L’objectif est de cerner au mieux le profil client pour lui proposer un produit adapté.

Pour bien connaître les besoins du client, il faut prendre le temps de poser des questions pertinentes. Elles permettent de diriger l’entretien dans la bonne direction et de comprendre son environnement et ses motivations. La méthode SONCAS est idéale pour comprendre les besoins psychologiques du prospect. Elle permet d’adapter l’argumentaire de vente en conséquence.

Le commercial peut commencer par poser des questions ouvertes en utilisant les mots « pourquoi », et « comment ». Une fois qu’il a obtenu les réponses qu’il attendait, il peut recentrer la discussion en posant des questions plus fermées. Utiliser des pauses permet également au commercial de réfléchir et de planifier la suite. Avec des questions précises, le commercial obtient des réponses claires et fait face à moins d'objections.

Vient ensuite la phase de reformulation. Pour confirmer qu’il a compris les besoins du client potentiel, le vendeur peut reformuler. Par exemple, il peut demander : « Si j'ai bien compris, vous voulez vendre vos assurances en priorité en Nouvelle-Aquitaine ? ». Reformuler permet d’éviter les malentendus et les désaccords dans la suite de l’entretien.

Méthode des 4C - Convaincre : utiliser des arguments adaptés

C'est le moment pour le commercial de présenter des arguments solides pour convaincre le client d'acheter le produit ou service. Il peut utiliser la méthode SIMAC pour structurer la démarche commerciale et faciliter la prise de décisions.

Choisir les bons arguments est primordial pour que les intérêts du vendeur soient en phase avec ceux du prospect. Ce dernier doit être convaincu de la qualité et de la valeur du produit. Utiliser des données chiffrées et des témoignages clients facilite grandement cette étape.

Il est aussi important de se préparer à répondre aux objections potentielles du client. Les questions de temps et d’argent sont parmi les plus fréquemment citées. « Je n'ai pas le temps » ou « Je n'ai pas les moyens » sont des phrases que tous les commerciaux connaissent.

L'approche consiste à écouter attentivement le client, éviter les confrontations directes et proposer des solutions adaptées pour surmonter ces obstacles.

Méthode des 4C - Conclure : transformer le prospect en client

L'objectif de cette étape est de conclure la vente. Elle n’est pas encore acquise. Les commerciaux moins expérimentés font souvent l’erreur de relâcher leurs efforts à cette étape. Pourtant, c’est à ce moment que tout se joue.

Quand un prospect commence à se projeter et à poser des questions précises sur une offre, c’est qu’il est intéressé. C’est à ce moment que le commercial doit rester enthousiaste. Il ne doit pas laisser le doute s’installer.

Voici quelques questions qui montrent un réel intérêt de la part d’un prospect :

  • « Quand est-ce que je peux l’avoir si je commande aujourd’hui ? »

  • « Quel est le délai de mise en place ? »

  • « Est-ce que je suis engagé si je signe tout de suite ? »

  • « Est-ce que j’ai un délai pour me rétracter ? »

C'est le moment idéal pour franchir l'étape suivante et l'inviter à s'engager. Si le prospect hésite encore, le commercial doit proposer un temps de réflexion et planifier un nouveau rendez-vous.

Pour conclure

La méthode des 4C offre aux commerciaux un cadre méthodique et logique. Cette approche structurée en quatre étapes guide tout le processus de vente. Elle favorise la compréhension des besoins du client. Elle permet également de proposer des solutions adaptées qui mènent à un meilleur taux de conversion.

Pour organiser vos prospects efficacement et profiter d’outils conçus pour vous aider à augmenter vos ventes, commencez votre essai gratuit de Pipedrive.

Driver de croissance pour votre entreprise